Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Energies renouvelables : statistiques du 1er trimestre 2016

Le Service de l’Observation et des Statistiques du Commissariat Général au Développement Durable publie trois rapports relatifs au bilan trimestriel des énergies renouvelables, plus particulièrement l’éolien, le photovoltaïque et le biogaz. Tour d’horizon du secteur.

Energie photovoltaïque

La puissance du parc solaire photovoltaïque français s’élève à 6 737 MW fin mars 2016.

En 2015, 887 MW ont été raccordés, soit une baisse de 7%. Au 1er trimestre 2016, si la progression du parc est plus faible que celle observée sur la même période de l’année précédente, la puissance raccordée (178 MW), est toutefois bien supérieure à celle observée au dernier trimestre 2015. En outre, le nombre de projets en attente et dont la convention de raccordement a été signée se stabilise, après plusieurs trimestres de baisse.

La production totale de la filière est de 1,2 TWh au premier trimestre 2016, soit une augmentation de 13 % par rapport à la période équivalente de 2015.

Energie éolienne

La puissance du parc éolien français atteint 10 460 MW fin mars 2016.

944 MW ont été raccordés en 2015, soit une forte baisse de 20% par rapport à 2014. Au 1er trimestre 2016 la puissance raccordée est estimée à 141 MW, soit moins que celle constatée au trimestre précédent ainsi qu’au premier trimestre 2015.

Cependant, un nouveau record de production éolienne a été atteint sur ce premier trimestre, à 7,8 TWh, soit une progression de 33 % par rapport au premier trimestre 2015. La production éolienne représente désormais près de 5,5 % de la consommation électrique française.

Biogaz

La puissance installée totale d’électricité produite à partir de biogaz est de 370 MW fin mars 2016, pour 439 installations.

4 MW seulement ont été raccordés au 1er trimestre 2016, soit une baisse de moitié par rapport au premier trimestre 2015. La puissance des projets en file d’attente atteint 109 MW au 31 mars 2016.

Le rapport du CGDD précise que les installations nouvellement raccordées sont principalement des unités de méthanisation de petite taille. La taille des installations du parc est très variable selon qu’il s’agisse d’une installation de méthanisation ou non. La méthanisation représente 62 % du nombre d’installations, mais seulement 25 % de la puissance installée.

Enfin, la progression des injections de biométhane dans les réseaux de gaz naturel est constante, atteignant 35 GWh au premier trimestre 2016.

Géographie des énergies

Enfin, il peut être constaté que les installations de production d’électricité de source solaire se concentrent plutôt dans la moitié Sud de la France (sud-ouest et sud-est), alors que l’éolien est beaucoup plus présent dans la moitié Nord, notamment en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Quant au biogaz , il s’est notamment développé dans le quart nord-ouest de la France, avec une présence plus marquée en Ile-de-France.

Réf :
Tableau de bord : solaire photovoltaïque – Premier trimestre 2016
Tableau de bord : éolien – Premier trimestre 2016
Tableau de bord : biogaz – Premier trimestre 2016

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :