Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Pollution de l’eau – Trois associations portent plainte contre EDF

Sortir du nucléaire, la Section du réseau du Sud Ardèche et la « Frapna Ardèche ont fait état de plusieurs « infractions au Code de l’environnement et à la réglementation relative aux installations nucléaires de base ». En raison de la pollution radioactive à la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, ces trois associations ont adressé un courrier, en date du 04 juillet 2018, au procureur de la République de Privas.

air air pollution chimney clouds
Photo by Pixabay on Pexels.com

Ces trois associations dénoncent un délit de pollution des eaux au regard du Code de l’environnement, un délit de retard dans la déclaration d’incident à l’ASN et une série de contraventions à la réglementation relative aux installations nucléaires de base. En somme, 10 infractions sont retenues.

Elles allèguent qu’en mai 2018 une concentration de tritium – un isotope radioactif de l’hydrogène – près de 20 fois supérieure à la norme a été détectée dans le captage d’eau potable de la centrale de Cruas, ainsi que sur deux points de prélèvement situés hors du périmètre de l’installation. La concentration mesurée a atteint 190 becquerels par litre, contre 10 Bq/l en temps normal.

Une interdiction de consommer de l’eau du robinet aurait cependant été donnée sur le site nucléaire de Cruas-Meysse, mais les associations s’interrogent sur d’éventuelles répercussions sur la santé des travailleurs et des riverains qui auraient pu boire cette eau tritiée avant son interdiction.

Les plaignantes ont déclaré que « EDF a cherché à minimiser cette pollution et s’est bien gardée de communiquer auprès du public à ce sujet ». C’est pourquoi l’Autorité de sûreté nucléaire a été informée le 22 mai pour des prélèvements effectués les 4 et 7 mai.

Enfin, les associations ont estimé que « cette pollution des eaux est également révélatrice de dysfonctionnements matériels et organisationnels inquiétants ». A ce sujet, EDF a admis que cette pollution pourrait être liée à un incident d’exploitation survenu dans la nuit du 1er au 2 avril 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :