Du nouveau concernant les systèmes de récupération instantanée de chaleur sur eaux grises

La ministre de la transition écologique et solidaire et la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales ont adopté le 2 septembre dernier, un arrêté concernant la prise en compte des systèmes de récupération instantanée de chaleur sur eaux grises dans la réglementation thermique.

Ce nouvel arrêté remplace l’arrêté du 23 octobre 2017 relatif à l’agrément de la demande de titre V relative à la prise en compte des systèmes de récupération instantanée de chaleur sur eaux grises dans la réglementation thermique. 

Pour rappel,  le système de récupération instantanée de chaleur sur les eaux grises permet la récupération de l’énergie perdue sous forme de chaleur lors de l’évacuation des eaux grises (eaux usées peu polluantes) grâce à un échangeur qui transfère cette énergie directement à l’eau froide alimentant le système de production d’eau chaude sanitaire du bâtiment.

Le système de récupération instantanée de chaleur sur les eaux grises peut assurer le préchauffage de l’eau chaude sanitaire selon trois montages différents :

  • montage 1 « montage ballon » : l’eau préchauffée est uniquement envoyée à la génération d’eau chaude sanitaire ;
  • montage 2 « montage mitigeur » : l’eau préchauffée est uniquement envoyée aux mitigeurs des douches ;
  • montage 3 « montage mitigeur et ballon » : l’eau préchauffée est simultanément envoyée à la génération d’eau chaude sanitaire et aux arrivées d’eau froide des mitigeurs des douches.

À propos de l’auteur

COUSSY AVOCATS ENVIRONNEMENT ENERGIE URBANISME

Reconnu en droit de l'énergie et de l'électricité (CRE)
Reconnu en droit de l'environnement
Reconnu en droit de l'urbanisme
Reconnu en droit de la sécurité (CNAPS, CNAC, CIAC)

Laisser un commentaire