Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Clauses types des sociétés de coordination

Le Décret du 29 août dernier n° 2019-911 du 29 août 2019 relatif aux sociétés de coordination mentionnées à l’article L. 423-1-2 du code de la construction et de l’habitation a pour objet la création des clauses-types des sociétés de coordination.

En effet, ce décret a pour objet, dans le cadre de la restructuration du secteur du logement social, de créer les clauses-types des sociétés de coordination, en application de l’article L. 423-1-2 du code de la construction.

Les sociétés de coordination, qui disposent de compétences limitativement énumérées, peuvent prendre la forme d’une société anonyme mentionnée à l’article L. 225-1 du code de commerce ou d’une société anonyme coopérative à capital variable, régie par les dispositions non contraires de la loi n° 47-1775 du 10 septembre 1947 portant statut de la coopération. Ces sociétés constituent une des modalités permettant aux organismes d’habitations à loyer modéré (HLM) mentionnés à l’article L. 411-2 du CCH, aux sociétés d’économie mixte agréées en application de l’article L. 481-1 ou encore aux organismes exerçant une activité de maîtrise d’ouvrage agréées en application de l’article L. 365-2 du même code de satisfaire à l’obligation de regroupement prévue à l’article L. 423-1-1 du code précité. Par ailleurs, le décret prévoit que les sociétés de coordination disposent d’une compétence nationale et doivent être agréées par le ministre chargé du logement, après avis du Conseil supérieur des habitations à loyer modéré.

%d blogueurs aiment cette page :