Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Aide à la conversion à l’agriculture biologique et aide aux mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC) : le Gouvernement reprend la main

Le Gouvernement est revenu sur sa volonté de réduire de 5 à 3 ans la durée de l’aide à la conversion à l’agriculture biologique. Il a également fait part des progrès récents intervenus dans le paiement des aides liées aux Mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC) à l’agriculture biologique.

Dans un communiqué, le ministre de l’agriculture tient à préciser que les aides à la conversion pour l’agriculture biologique sont et resteront versées sur une durée de 5 ans comme c’est le cas aujourd’hui. L’accompagnement des agriculteurs qui prennent le risque de passer en agriculture biologique est essentiel pour garantir son développement.

L’objectif de la France dans son programme Ambition Bio est de passer de 6,5% à 15% de surface agricole utile d’ici 2022 convertie en agriculture biologique. Cette ambition est également en cohérence avec l’objectif d’avoir 20 % des aliments bio en restauration collective à la fin du quinquennat. Plus de 1,1 milliards d’euros vont être mobilisés pour ces conversions et pour la structuration territoriale des filières afin de faire de la France le premier pays bio d’Europe.

Par ailleurs, le même ministre a souligné que le premier paiement au titre de la PAC 2018 pour les MAEC et les aides à l’agriculture biologique était intervenu le 27 mars 2019. Ce premier versement concerne environ 20 600 dossiers, soit près de 30 % du total des dossiers pour la campagne PAC 2018, et représente un montant total de 120 millions d’euros. Les versements vont se poursuivre pour les dossiers restants au fur et à mesure de l’instruction des dossiers.

Les paiements au titre des campagnes 2016 et 2017 sont par ailleurs en voie d’achèvement avec respectivement 85 % et 62 % du total des dossiers payés à ce jour, pour un montant total cumulé de 596 millions d’euros.

 

%d blogueurs aiment cette page :