Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Plan Biodiversité – Les ambitions du Gouvernement

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a présenté le 4 juillet 2018 le Plan Biodiversité du Gouvernement, un recueil de mesures ambitieuses destinées à panser l’état de crise environnementale auquel notre planète est confrontée.

earth space universe globe
Photo by Pixabay on Pexels.com

Aujourd’hui, une espèce disparaît toutes les 20 minutes, soit mille fois plus fréquemment que la normale. Nicolas Hulot a déclaré à ce sujet qu’il faut que « les Français comprennent que la situation est catastrophique. 40 % des espèces vivantes auront disparu au milieu du siècle prochain si l’on ne fait rien ».

La Plan Biodiversité, fruit du premier Comité Interministériel pour la Biodiversité, fait état de l’engagement inédit du Gouvernement et des acteurs à tous les niveaux. Ce plan est un tremplin, sur cette base, l’Etat français, soutenu par l’Union européenne, entend appuyer l’adoption d’un cadre international pour la reconquête et la protection de la biodiversité lors de la COP15 de la Convention sur la diversité biologique en 2020 en Chine.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire prévoit de gonfler son budget de 600 milliards d’euros, sur quatre ans, pour la réalisation optimale du plan.

Le Plan Biodiversité se décompose en six grands axes :

  • Axe 1 : Reconquérir la biodiversité dans les territoires
  • Axe 2 : Construire une économie sans pollution et à faible impact sur la biodiversité
  • Axe 3 : Protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes
  • Axe 4 : Développer une feuille de route européenne et internationale ambitieuse pour la biodiversité
  • Axe 5 : Connaître, éduquer, former
  • Axe 6 : Améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité

Chaque axe recèle en son sein diverses mesures destinées à permettre la reconquête de la biodiversité. Dès lors, le plan fixe un objectif de zéro plastique rejeté dans l’océan d’ici à 2025 et un objectif de « zéro artificialisation nette » des sols : toute construction de nouveau parking devra être perméable afin de favoriser l’infiltration des eaux dans le sol et lutter contre les inondations. Plus encore, il prévoit une mobilisation de 150 milliards d’euros d’ici 2021 pour rémunérer les agriculteurs pour la mise en place d’actions de protection de la biodiversité (couverture de sols, plantation de haies, préservation des prairies et des zones humides…), la création d’un 11ème  parc national des forêts entre la Champagne et la Bourgogne l’année prochaine, le mise en place d’un programme d’actions pour la protection des cétacés, afin de limiter la pollution sonore, de réduire les collisions avec les navires et les captures accidentelles dans les filets de pêche et le déploiement d’un réseau de 500 aires protégées éducatives, marines et terrestres, et d’un kit pédagogique biodiversité fourni à toutes les écoles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :