Croissance verte

La secrétaire d’État auprès du ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, a présenté une communication sur les orientations pour le développement des métiers liés à la croissance verte, lors du conseil des ministres du 9 septembre 2009.

 

D’ici 2020, 600 000 emplois « verts », pour l’essentiel de proximité, devront être créés ou adaptés pour saisir les possibilités offertes par les nouveaux modes de développement conciliant la croissance économique et le respect de l’environnement. Afin d’anticiper les besoins et les mutations à venir, un « plan de mobilisation des filières et des territoires pour le développement des métiers liés à la croissance verte » sera élaboré, d’ici la fin de l’année, en lien avec les acteurs des politiques de l’emploi. Ce plan s’articulera autour de quatre axes majeurs : l’identification des métiers concernés ; la définition des besoins en formation et l’organisation des parcours de formation et de qualification ; le recrutement ; l’information et la valorisation des métiers de la croissance verte. Afin de favoriser le développement de ces métiers dans chaque territoire, l’État proposera aux régions et aux partenaires professionnels des expérimentations spécifiques. Les régions qui se porteront volontaires pour participer à l’expérimentation seront intégrées au processus dès leur manifestation d’intérêt. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) accompagnera techniquement et financièrement les expérimentations. Le comité de suivi du Grenelle de l’environnement validera avant la fin de l’année, pour chaque filière, les mesures concrètes et quantifiables recueillant l’accord le plus large des parties. Un événement national sur les métiers verts sera organisé sous la forme d’une conférence nationale début 2010, au cours de laquelle le plan de mobilisation sera détaillé.

À propos de l’auteur

COUSSY AVOCATS ENVIRONNEMENT ENERGIE URBANISME

Reconnu en droit de l'énergie et de l'électricité (CRE)
Reconnu en droit de l'environnement
Reconnu en droit de l'urbanisme
Reconnu en droit de la sécurité (CNAPS, CNAC, CIAC)

Laisser un commentaire