Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

L’Etat veut renforcer le secteur électrique

Après une semaine marquée par les alertes de pollution aux particules fines, dont les véhicules diesel sont de grands émetteurs, Arnaud Montebourg a présenté, le 14 mars, la feuille de route du plan bornes électriques de recharge.

 Faible autonomie, insuffisance des infrastructures de recharge, coût plus élevé, les véhicules électriques souffrent aujourd’hui de nombreux freins qui empêchent leur adoption massive. Et les automobilistes français et d’ailleurs leurs préfèrent toujours les véhicules thermiques.

 Aussi les ventes de véhicules électriques ont-elles du mal à décoller. Elles ont bien sûr été multipliées par 20 entre 2010 et 2012, mais en termes de volumes, les quelque 10 000 voitures écoulées peinent à faire de l’ombre aux 1,8 millions de véhicules thermiques achetés par les automobilistes nationaux.

 Ce qui fait dire à la fondatrice du cabinet de conseil Coronelli international, Véronique Saubot, que « ces raisons font penser que l’émergence de la voiture électrique, annoncée avec insistance tous les 20 ans depuis plus d’un siècle, n’est toujours pas pour demain ». (suite de l’article)

%d blogueurs aiment cette page :