Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Rapport de l’EFCA pour l’année 2018 : un contrôle et une formation en hausse

L’Agence européenne de contrôle des pêches (EFCA) a publié son rapport annuel pour 2018.

Le niveau d’inspection coordonné par l’EFCA a augmenté l’année dernière. En 2018, les efforts de coopération ont abouti à 26 922 inspections coordonnées, soit une augmentation par rapport à 2017 (20 956). Corrélativement, 714 infractions présumées ont été détectées, soit une diminution par rapport à 2017 (833). Le non-respect des obligations d’enregistrement et des mesures techniques reste le type d’infractions le plus fréquemment détecté dans le cadre des plans de déploiement commun.

Un autre domaine important du travail de l’EFCA est la formation. Au total, 1 496 inspecteurs et experts de l’UE et de pays tiers ont été formés par l’EFCA. L’EFCA a aussi participé à des événements liés à la formation et à l’apprentissage électronique.

En ce qui concerne les systèmes d’information de l’EFCA, ceux-ci ont permis de collecter des données auprès de chaque État membre, en fournissant des informations détaillées sur leurs navires de pêche, leurs captures, etc. Dans l’ensemble, l’EFCA a eu accès aux données du journal de bord du système de déclaration électronique de 3 557 navires. Le volume de messages VMS (Vessel Monitoring Vessels) échangés par le service VMS de l’EFCA a augmenté de 13,7% par rapport à 2017 pour atteindre 34,7 millions de messages.

Créée en 2005, l’agence a pour mission d’organiser la coordination opérationnelle des activités de contrôle et d’inspection des pêches menées par les États membres et de les aider à coopérer de manière que soient respectées les règles de la politique commune de la pêche, afin de garantir leur application effective et uniforme. Ce contrôle s’applique à toutes les activités, depuis la capture, jusqu’au stade de la première vente des poissons débarqués ou importés dans l’Union européenne.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :