Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Un prêt sans garantie pour soutenir la méthanisation agricole

BPI France, filiale de la Caisse des dépôts, lance un Prêt Sans Garantie pour permettre l’émergence de projets de méthanisation à la ferme avec le soutien du ministère de l’agriculture. Cet appui se matérialise par la création d’un fonds de garantie publique.

Par comparaison, l’Allemagne dénombre des milliers d’unités de méthanisation agricole en fonctionnement alors que la France n’en possède aujourd’hui qu’environ 400.
C’est ainsi qu’a été créé un nouveau Prêt Sans Garantie qui a été annoncée le 19 avril 2019. Cette opération s’inscrit dans le plan « Énergie Méthanisation Autonomie Azote » (EMAA) lancé en 2013 qui vise à la création de 1 000 installations d’ici à 2020.
Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation s’allie à la Banque publique d’investissement (BPI France) pour permettre une accélération du nombre d’installations. Il alimente ainsi un Fonds de garantie publique pour permettre à la BPI de proposer des prêts destinés aux exploitants agricoles qui voudraient investir dans une installation de méthanisation agricole.
Le prêt nouvellement crée, dénommé « Prêt méthanisation agricole » vise à compléter l’arsenal de la BPI, dont la mission principale est de rendre plus compétitive l’économie française. L’objectif du prêt est de permettre de prendre en charge les études et une part du solde des investissements nécessaires au démarrage du projet. Aucune prise de garantie sur l’entreprise ni aucune caution personnelle du dirigeant ne sera demandée. L’ambition du Gouvernement est la création de 400 nouveaux projets dans les 5 prochaines années avec un montant de financement de 100 M€.

Le montant du prêt varie entre 100 000 € et 500 000 € et la durée peut aller jusqu’à 12 ans, avec un différé d’amortissement en capital jusqu’à 2 ans. Pour l’obtenir, les agriculteurs intéressés sont invités à se rapprocher des Directions Régionales d’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) et du réseau BPI France.

Pour mémoire, ces installations de méthanisation ont un double intérêt :
  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre ;
  • un complément de revenus pour les agriculteurs.
%d blogueurs aiment cette page :