Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Performance énergétique et progrès social : publication de nouveaux indicateurs de croissance

Faisant suite à l’impulsion donnée en France par la Commission sur la Mesure de la Performance Economique et le Progrès Social en 2009 (commission dite « Stiglitz-Sen-Fitoussi »), une batterie d’indicateurs a été développée afin de mieux diagnostiquer les enjeux du développement durable et de suivre les progrès de notre société au regard de cet objectif.

Un rapport retranscrit l’évolution d’une sélection synthétique de 10 indicateurs de développement durable. Ces indicateurs sont les mêmes depuis 2015, ce qui permet d’apprécier leur évolution récente, et de les comparer à la situation des autres pays européens. Pour chacun de ces indicateurs, ce rapport explique comment l’action du Gouvernement vise à progresser sur l’objectif sous-jacent.

Ces 10 nouveaux indicateurs concernent trois domaines :
– économique : taux d’emploi, effort de recherche, endettement, inégalités de revenus ;
– social : espérance de vie sans incapacité, satisfaction dans la vie, pauvreté en conditions de vie, sorties précoces du système scolaire ;
– environnemental : empreinte carbone et artificialisation des sols , deux indicateurs qui suivent une trajectoire instatisfaisante : les émissions sont passées de 10,5 tonnes par personne en 1995 à 11,2 tonnes par personne en 2017 tandis que le taux d’artificialisation est passé de 6,9 % en 1995 à 9,7 % en 2017.

Le document précise les raisons pour lesquels ces nouveaux indicateurs de richesse sont en phase avec l’Agenda 2030 (programme de développement durable à l’horizon 2030 composé de 17 objectifs de développement durable).

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :