L’Espagne déférée devant la Cour de justice pour la modification de marchés après leur attribution

La Commission européenne a décidé de traduire l’Espagne devant la Cour de justice des Communautés européennes, eu égard à une série de dispositions de la nouvelle loi espagnole sur les marchés publics (Ley 30/2007 de contratos del sector público – LCSP) régissant la modification de marchés.

En l’occurrence, la Commission estime que le régime de modification des marchés après leur attribution, tel que prévu par la LCSP, n’est pas conforme aux principes d’égalité de traitement, de non-discrimination et de transparence découlant de l’article 2 de la directive 2004/18/CE (relative à la coordination des procédures de passation des marchés publics de travaux, de fournitures et de services) et des articles 12, 43 et 49 du traité instituant la Communauté européenne.

La LCSP donne aux pouvoirs adjudicateurs des possibilités étendues en matière de modification des conditions essentielles des marchés publics après l’attribution de ceux-ci, sans que les conditions de modification aient été précisées de manière claire, précise et dénuée d’ambiguïté dans les documents contractuels.

De plus, en ce qui concerne l’attribution de travaux, de services ou de fournitures complémentaires, la Commission estime également que la LCSP permet aux pouvoirs adjudicateurs de recourir à la procédure négociée sans publication d’un avis de marché, en violation de l’article 31 de la directive 2004/18/CE.

IP/09/1752, 20 nov. 2009

À propos de l’auteur

COUSSY AVOCATS ENVIRONNEMENT ENERGIE URBANISME

Reconnu en droit de l'énergie et de l'électricité (CRE)
Reconnu en droit de l'environnement
Reconnu en droit de l'urbanisme
Reconnu en droit de la sécurité (CNAPS, CNAC, CIAC)

Laisser un commentaire