Les besoins énergétiques des entreprises

Alors que le groupe de contact avec les entreprises créé pour le débat sur l’énergie se réunit le 31 janvier, les consommations de l’industrie et du tertiaire mettent en évidence un schéma d’approvisionnement axé sur le gaz et l’électricité.

 

DERNIERES INFOS

 

Transition énergétique : les besoins des entreprisesLa Fondation Nicolas Hulot lance un groupe de réflexion dédié à la transition écologiqueArnaud Montebourg présente la nouvelle stratégie française industrielle Gaz de houille : de quoi parle-t-on ?PAC : les ONG pointent un verdissement assoupli de la réformeLe groupe d’experts sur la transition énergétique débute ses travauxDEEE : une proposition de loi pour proroger la répercussion de l’éco-contributionPierre Rellet devient directeur du développement commercial et marketing de Veolia EnvironnementLes technologies photovoltaïques organiques souples émergentLa réforme du marché européen de quotas CO2 en manque de soutien politique

Plus d’infos

 

Transition énergétique : les besoins des entreprises

 

Alors que le groupe de contact avec les entreprises créé pour le débat sur l’énergie se réunit le 31 janvier, les consommations de l’industrie et du tertiaire mettent en évidence un schéma d’approvisionnement axé sur le gaz et l’électricité.

Energies | 30 janvier 2013 | Actu-Environnement.com

Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer cette pageEnvoyer par e-mail

Transition énergétique : les besoins des entreprises

© Ella Sarkisyan

 

34,7 millions de tonnes-équivalent pétrole (tep), hors carburants : c’est la consommation d’énergie brute dans l’industrie manufacturière y compris l’industrie agroalimentaire (IAA) et les scieries en 2011, selon des données de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Ces deux derniers secteurs représentent 8 millions de tep, hors carburants. La tendance serait toutefois à la baisse. La consommation de l’industrie manufacturière – l’industrie agroalimentaire (IAA) et les scieries mises à part – a en effet connu une diminution de 2,6% en 2011 par rapport à 2010.

 

« Malgré la baisse des consommations, la facture énergétique du secteur industriel continue d’augmenter en 2011, sous l’effet d’une hausse des prix des énergies. Elle s’élève ainsi à 12,4 milliards d’euros en 2011 (+ 7,5%) », pointe l’Insee.

 

Les énergies les plus demandées ? L’électricité (40,0% des consommations hors usage en tant que matière première) et le gaz notamment naturel (36,1%) restent les premières sources d’approvisionnement en 2011. La part des produits pétroliers se maintient à un niveau bas : 9,2% en 2011 contre 18,1% en 1996.

 

Selon une étude du Commissariat au développement durable, la consommation finale énergétique du secteur tertiaire s’élevait quant à elle à 26 Mtep, en 2010. Elle s’avère nettement inférieure à celle des transports (51 Mtep), du résidentiel (45 Mtep), ou de l’industrie (42 Mtep).

 

« La consommation annuelle du tertiaire a augmenté de 15% entre 2001 et 2010, alors que celle de chacun des autres secteurs diminuait : -1% pour le transport, -6% pour le résidentiel, -12% pour l’agriculture et -21% pour l’industrie », pointe le rapport du ministère. Cette croissance serait liée à la progression du secteur tertiaire dans l’économie et le développement de la climatisation ou la micro-informatique. Les commerces, l’administration publique et la santé humaine et l’action sociale absorbent près de la moitié de la consommation totale du secteur tertiaire en gaz naturel et en électricité haute tension. (suite)

À propos de l’auteur

COUSSY AVOCATS ENVIRONNEMENT ENERGIE URBANISME

Reconnu en droit de l'énergie et de l'électricité (CRE)
Reconnu en droit de l'environnement
Reconnu en droit de l'urbanisme
Reconnu en droit de la sécurité (CNAPS, CNAC, CIAC)

Laisser un commentaire