Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Projet de transformation du périphérique parisien

Quarante mesures visant à sa transformation en boulevard urbain à horizon 2030 viennent d’être proposées suite au rapport de la mission d’information et d’évaluation du Conseil de Paris sur le devenir du périphérique parisien. 

En effet, la mairie de Paris espère ainsi pouvoir « tenir compte du défi climatique, renforcer les liens entre Paris et ses voisins et améliorer le cadre de vie des riverains, notamment en luttant contre le bruit et la pollution qui affectent les parisiens et métropolitains« .

Ces préconisations, qui ont pour objectif de repenser et réaménager les liaisons et les échanges entre les territoires et l’agglomération parisienne, sont articulées autour des axes suivants :
– combattre les pollutions atmosphériques et sonores et réduire l’exposition des riverains ;
– réduire la circulation automobile sur le périphérique (développer les modes alternatifs, accélérer la structuration d’une filière logistique propre, réduire les déplacements domicile / travail, permettre par des fermetures temporaires l’expérimentation citoyenne de nouveaux usages) ;
– aménager le périphérique et des abords.

Parmi les mesures visant à limiter les nuisances sonores, il est proposé d’achever, d’ici 2024, l’installation de revêtements antibruit et de développer de nouveaux équipements anti-bruit afin de protéger la population riveraine avant la transformation du périphérique (mesure 11) ou de demander que le contrôle des émissions sonores des véhicules, en particulier des deux-roues, soit renforcé (mesure 17).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :