Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Substances chimiques sensibilisantes et irritantes : ce que contiennent vraiment nos vêtements

L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, et de l’environnement et du travail (ci-après « ANSES ») a recensé plusieurs sortes de substances chimiques corrosives, présentes dans le tissu de nos vêtements : formaldéhyde, hydrocarbures aromatiques polycycliques, colorants azoïques, métaux, alcools, esters, produits biocides, etc.

full frame shot of multi colored pencils in store
Photo by Skitterphoto on Pexels.com

Compte tenu des nombreuses hypothèses d’allergies et d’irritations cutanées fréquemment rapportées aux autorités sanitaires, l’ANSES a été mandatée en vue d’examiner les effets sensibilisants et irritants des substances chimiques présentes dans les articles chaussants et les textiles d’habillement. La première partie de cette évaluation a été publiée en avril 2018.

Plus encore, un réseau de médecins a été chargé de procéder à une étude biomédicale afin de tester la faisabilité d’une méthodologie d’investigation dans cas d’allergie ou d’intolérance cutanée, et d’identifier les substances chimiques potentiellement responsables de dermatites de contact en lien avec un textile d’habillement ou un article chaussant pour lesquelles aucune information n’est, pour l’instant, disponible.

Sur la base des données rassemblées, et notamment compte tenu des résultats de cette étude biomédicale, l’ANSES fait des recommandations en fonction de la substance concernée, du milieu médical intéressé, du responsable de la mise sur le marché de produit textes, du laboratoire d’analyse concernant les seuils de détection, des consommateurs et des pouvoirs publics.

En considération du succès de l’étude biomédicale, l’ANSES a décidé de la poursuivre jusqu’en octobre 2018, les résultats feront l’objet d’un avis complémentaire de l’Agence.

Les résultats de cette expertise alimenteront les dossiers de propositions de restriction à la mise sur le marché de certaines substances sensibilisantes ou irritantes cutanées présentes dans des vêtements et chaussures déposés par la France et la Suède en application du règlement (CE) n° 1907/2006 concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances, dit « REACH ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :