Urbanisme – Construction – Energie – Sécurité

Le nouveau comité de surveillance des investissements d’avenir

Le Premier ministre a installé, le 5 octobre 2010, le comité de surveillance des investissements d’avenir, présidé par Alain Juppé et Michel Rocard. L’occasion de faire un point d’étape sur les appels à projets, dont la première vague sera lancée d’ici à la fin de l’année.

Les deux anciens Premiers ministres, Alain Juppé et Michel Rocard, auteurs du rapport « Investir pour l’avenir », remis à l’automne 2009 à Nicolas Sarkozy, présideront désormais le comité de surveillance des investissements d’avenir. Le comité est composé, outre ses deux coprésidents, de huit parlementaires et huit personnalités qualifiées. « Il est chargé d’évaluer la mise en oeuvre des investissements d’avenir et de dresser un bilan annuel de son exécution », a souligné le Premier ministre. Rappelons que la mise en oeuvre du programme de 35 milliards d’euros est, elle, confiée au commissaire général à l’investissement nommé à cet effet, René Ricol.

François Fillon a insisté sur la nécessité de « maintenir l’effort d’investissement de l’État, y compris dans le contexte actuel des finances publiques ». « D’ici à la fin de l’année, toutes les actions inscrites au programme des investissements d’avenir auront donné lieu au lancement d’un premier appel à projets », a-t-il rappelé. Le 21 juillet dernier, le deuxième comité interministériel investissements d’avenir avait permis de valider dix des onze dernières conventions entre l’État et les opérateurs chargés de distribuer les fonds.

Date du communiqué 7.oct. 2010
%d blogueurs aiment cette page :